Lancement à Bangui de l’organisation Jeunes Observateurs

Ça y est ! C’est fait ! Samedi 11 Juin 2022, en présence des autorités centrafricaines, de la presse nationale et internationale, la Plateforme « Jeunes Observateurs » a lancé officiellement ses activités à Bangui ainsi que dans le reste du monde. Un signal fort donné par une jeunesse qui se veut se réconcilier avec elle-même et refuser de marcher sur les vestiges du passé.

C’était ce samedi 11 Juin, face au grand public, que les « Jeunes Observateurs » ont lancé officiellement leurs activités. Dans une salle du CIDEL pleine à craquer, la nouvelle plateforme des jeunes centrafricains a non seulement présenté sa vision à la population mais montré en quoi elle compte influencer les décisions publiques en Centrafrique et aussi à travers le monde.

De la performance artistique et culturelle pour ouvrir la fête…

La cérémonie de lancement officiel du samedi dernier s’était ouverte par une merveilleuse performance artistique et culturelle des « Jeunes Observateurs ». Acrobatie, danse tradi-moderne, les participants à cette rencontre se sont bien régalés dans cette ambiance décontractée mais surtout très instructive.

Grands discours…

Mr Jo Lionel NGOUPANA, Vice-Président de Jeunes Observateurs, lors de son discours inaugural

Le premier a donné son discours à l’issue de ce lancement fut le Président du Comité préparatoire de « Jeunes Observateurs », M. Jo Lionel NGOUPANA. Dans un discours très vivace, le Président du Comité d’organisation de cette fête a présenté aux participants les différentes étapes ayant conduit non seulement à la création de la Plateforme mais aussi à cette belle activité de lancement.

Demain ne se fera pas cette jeunesse ici réunie. Si nous voulons construire demain, il va falloir commencer aujourd’hui. Nous sommes les jeunes ! Nous sommes les observateurs !

L’on se souvient encore de cette allocution éloquente du Fondateur de « Jeunes Observateurs », M. Ben Wilson NGASSAN, lors de la cérémonie de lancement. Applaudi par la salle, ce discours a clairement décliné la vision et le champ d’action de la nouvelle Plateforme.

Que fera « Jeunes Observateurs » de 2022 à 2024 ?

La question a été répondue dans une vidéo animée de la Plateforme, présentée par Mlle Tryphène Yasmina NGBOTENE, Chargée de Programmes et de Projets de « Jeunes Observateurs ». Grâce à son intervention, la jeune femme leader a présenté la vision de la nouvelle organisation pour les trois années à venir. Et cette vision consiste entre autre à créer une passerelle entre les jeunes des provinces et de la capitale de la République centrafricaine, développer une application éducative jeunesse, créer une bibliothèque de proximité dans le but d’inciter les jeunes à la lecture.

Vous avez tout mon soutien. Je sens en vous une nouvelle force, une nouvelle dynamique. Vous disposez des talents nécessaires pour contribuer à la paix, à la stabilité et à la reconstruction nationale. Le présent et l’avenir, c’est vous les jeunes.

Ce discours est celui de Mme Paméla Audrey DEROM, Présidente du Conseil National de la Jeunesse Centrafricaine. Pour le leader de l’organisation faîtière de la jeunesse centrafricaine, les « Jeunes Observateurs » ont toute l’énergie nécessaire pour relever de grands défis dans le pays.

Depuis quelques années, j’ai été beaucoup pessimiste quand je veux parler de la jeunesse de notre pays, mais depuis ce matin, en vous suivant, chers jeunes observateurs, mon pessimisme dogmatique s’est transformé en optimisme. Vous avez du potentiel, et je ne comprends pas pourquoi dans ce pays, on refuse de donner la parole aux meilleurs. Vous êtes les meilleurs!

Paroles de sage, plein d’émotions du doyen des parlementaires centrafricains, l’ancien député Laurent Gomina Pampali. L’homme qui dit avoir déjà pris sa retraite politique, estime pour sa part que, « Jeunes Observateurs » fait partie de la crème de l’intelligentsia centrafricaine.
Le Ministre Charles Armel DOUBANE, lors de son allocution à l’occasion de la cérémonie officielle des Jeunes Observateurs

Vous m’avez fait rêver, mais engagez-vous, n’hésitez pas, engagez-vous

Cet appel à l’engagement citoyen constant est celui de l’ancien ministre des affaires étrangères, M. Charles Armel Doubane. Pour le diplomate et Homme d’Etat Centrafricain, pour influencer positivement les décisions publiques, les membres de la nouvelle entité de jeunes ne devront pas faire économie de leur engagement citoyen.

« Jeunes Observateurs » officiellement lancé suite à la signature du livre d’or par les officiels, le bureau exécutif présenté aux autorités, il ne reste que la nouvelle Plateforme déroule son plan d’action tel qu’il a fait rêver cette masse de participants venue à cet effet.

Bon vent à toi,  » Jeunes Observateurs « .